Les bienfaits de l’ananas

Cette plante exotique a été découverte par Christophe Colomb en 1493 à la Guadeloupe, où elle était appelée « nana » par les aborigènes.

Longtemps consommé pour sa saveur, l’ananas renferme une enzyme protéolytique, la bromélaïne, qui est essentiellement concentrée dans la tige. Donc une consommation excessive du fruit ne permet pas de bénéficier pleinement des bienfaits de la bromélaïne. Par contre, l’absorption de poudre totale de tige d’ananas sous ferme de gélules est très intéressante.

La bromélaïne a une action anti-inflammatoire pour la résorption des œdèmes. Elle éviterait la montée du taux d’insuline dans le sang.