Respiration claviculaire

La respiration claviculaire est probablement la moins bonne façon de respirer. Elle n’est efficace qu’en complément des respirations thoracique et abdominale.

Testez l’exercice suivant pour constater les résultats :

  • Couché sur le dos, placez une main sur votre thorax et la seconde sur votre abdomen ;
  • Inspirez… votre ventre se creuse et vos clavicules remontent vers votre cou ; essayez de ne pas bouger vos épaules !
  • Expirez et relâchez doucement

La respiration complète ou respiration yogique (prânâyâma)

Nous avons vu à présent les trois manières de respirer…. En les liant toutes les trois nous obtenons la respiration complète, plus efficace et apportant de nombreux bienfaits à notre corps (réduction de la pression artérielle, meilleur circulation sanguine dans nos organes internes tels que le foie, la rate ou l’estomac, réduction des affections des voies respiratoires).

Comment pratiquer la respiration yogique :

L’inspiration (en flux continu, silencieusement) :

  • Allongé sur le dos, les bras tendus sont placés le long de votre corps… commencez par vider vos poumons à fond, lentement et silencieusement ;
  • Inspirez par le ventre en abaissant votre diaphragme et en gonflant votre abdomen ;
  • Une fois que le bas de vos poumons est empli d’air, écartez les côtes, sans forcer, et continuez à inspirer ;
  • Puis soulevez lentement vos clavicules pour finir l’inspiration.

L’expiration (dans le même  sens qu’à l’inspiration) :

  • Videz la partie basse de vos poumons (votre abdomen se dégonfle) ;
  • Continuez à expirer en abaissant vos côtes
  • Et enfin, sentez vos clavicules s’abaisser.

Répétez une dizaine de fois et constatez votre état : comment vous –sentez-vous ? plus calme ? plus détendu ?

Cette respiration peut bien sûr se pratiquer debout ou assis, dans toute situation durant laquelle vous avez besoin d’un relâchement rapide.

N’hésitez pas à la pratiquer à tout moment de la journée !